Une vie pleine de Kristin Kimball : Le livre qui vous donne envie de mettre la main à la boue!

 Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas fait d'article en bois. Non pas que rien ne valait le coup, mais j'avoue ne pas me souvenir des dernières "choses" culturelles qui m'ont profondément faites vibrer. J'ai découvert ce livre tout simplement dans un mag chez le coiffeur. Le pitch m'a bien plu et c'est sûrement un peu lié à ma situation (petit point perso : vivant il y a peu de temps dans le tumulte citadin j'ai décidé du jour au lendemain de déménager en province dans une petite ville entourée de champs). Bon ok ce n’est pas comparable au changement radical qu'à vécu Krinstin. 



Une Vie pleine (ou the dirty life en anglais) raconte comment une journaliste new-yorkaise tombe amoureuse, après un reportage dans une ferme bio, d'un agriculteur passionné et visionnaire. enfin ça c'est quoi? Les 20 premières pages du roman.
Car la vrai histoire d'amour, qui est racontée ici et celle de Kristin kimball et ce projet fou de monter une AMAP bio version "prenez TOUT ce que vous voulez", en partant de rien avec très peu d'argent. C 'est le récit d'une rencontre improbable entre une trentenaire citadine et la terre. Ce livre est une petite mine d'or. On apprend beaucoup de choses sur l'agriculture bio et hippomobile de surcroît, sur la cuisine d’abats et les animaux, sur les petits agriculteurs et les fameuses "communautés". Le Tout ça dans un décors américain à en faire pâlir les téléfilms de l’après midi sur M6!
Enfin voilà, c'est le genre de livre que j'ai du mal à quitter, que je n'ai pas envie de terminer. Mais il se lit tout seul : pas trop le choix. Cette vie difficile que Kristin nous relate, c'est serte beaucoup de travail, mais on sait pourquoi on sut; on le voit tout les jours, on le fait pousser on le récolte et on le mange. Un processus qui à fait ses preuves. C'est donc "une vie sale" mais aussi "une vie pleine" dont rêve beaucoup de gens de nos jours : Un retour au principal, une nourriture seine, la simplicité, le partage, le grand air, les animaux...être proche de la vie, la vraie.

******************************************
Date de parution04/10/2012
Editeur10/18
Collection10/18 Domaine Etranger, numéro 4588


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

A quoi tu penses ?